dimanche 20 mars 2011

"Poissons d'avril" Galerie Mediart - Marie-Pierre Méheust, Simone Perrotte, Vincent Potier

Du 7 au 30 avril 2011, la galerie Mediart sera sous le signe du poisson.Vernissage jeudi  7 de 17 h 30 à 21 h

Informations pratiques :
GALERIE MEDIART
109, rue Quincampoix F-75003 PARIS   -   Tel 01 42 78 44 93
Ouverture du mardi au vendredi de 12h à 19h - Samedi de 14 h à 19 h

Marie-Pierre Méheust
Vit en Dordogne,  dans une paisible campagne périgourdine. Cette atmosphère bucolique et paisible imprègne ses sculptures où humains et animaux se côtoient en bonne entente. Elle travaille par thème et celui du poisson est récurrent.  Elle manie la terre vernissée depuis ses débuts en 1975 comme apprentie dans une poterie en Espagne. Chaque création est précédée d’un dessin suivent les étapes du modelage, de la pose des engobes, de la gravure puis de l’émaillage. C’est une discipline rigoureuse et contraignante dont elle dit « ne pouvoir se passer » et dont elle s’échappe en créant ce monde de fantaisie et d’humour.



Simone Perrotte
Jeune céramiste a installé son atelier en 2003 à Paris après avoir suivi une solide formation qu’elle poursuit actuellement pour 2 ans à Londres au Royal College of Art dans la section céramique.
Elle a mis au point quelques formes épurées de bols, vases et plats estampés.  La surface blanche de la porcelaine tient lieu de support à ses dessins gravés à l’aide d’une solide pointe d’acier dans des taches aléatoires d’engobe noire. Quelques  taches d’or en souvenir des bols japonais qu’elle a manipulés lors de restauration, éclairent les masses sombres.  Récemment des personnages apparaissent juchés sur le dos de ses poissons. Décors extérieurs et intérieurs s’accordent parfaitement aux courbures des volumes et se répondent dans une parfaite harmonie.

Vincent Potier
Ancien parisien vit depuis des années  dans le Gard où il a installé son atelier.
Il a suivi des études artistiques à l’école des beaux-arts de Macon. Il étudie le dessin et la calligraphie japonaise,  la céramique dans des ateliers de céramistes. Son attirance pour l’Asie, le conduira à faire de longs voyages d’étude au Japon, Inde, Vietnam et Indonésie.
La pratique de la méditation nourrit sa production. La concentration qu’elle exige lui permet de se retrouver dans un état de réceptivité totale, et de laisser faire la terre et l’instinct de la terre. Le céramiste trouve la forme juste où le décor sera en parfaite adéquation. La forme légère de son pinceau de calligraphe donnera vie et couleur à ses  volumes en grès ou porcelaine. Depuis peu  des poissons sculptés tiennent lieu de bouchon à ses flacons ou viennent en ronde-bosse à la surface de ses plats.

Aucun commentaire:

Une erreur est survenue dans ce gadget